La technique de la linogravure

Comprendre la technique de la linogravure

La technique de la linogravure est un type de gravure. Elle consiste à tailler une plaque de linoléum d’une épaisseur d’environ 4 mm à l’aide de gouges de tailles et formes variables. A l’impression, les parties de linoléum retirées donneront les blancs, les parties restantes recevront l’encre et donneront donc les noirs. Ce type de gravure est appelé « taille d’épargne ».

Voici comment je procède pour réaliser mes linogravures

Le dessin – point de départ d’une linogravure

Je commence toujours mon projet par des recherches, des projets réalisés sur papier à l’aide de crayons ou de fusains à main levée sur du papier. Je retravaille les meilleures idées pour aboutir à une composition harmonieuse, un bel équilibre entre les noirs et les blancs et les différents volumes et surfaces. Ensuite, je reproduis ce dessin à l’échelle finale de la gravure pour m’assurer que tout fonctionne bien.

Report du dessin sur la plaque de linoléum

Il existe différents procédés pour reporter le dessin sur la plaque de linoléum tel que l’utilisation de papier carbone. Pour ma part, je re-dessine entièrement le dessin du projet sur celle-ci. Cela me permet d’être très précis et je n’ai pas de mauvaises surprises par la suite. Le dessin est reproduit en symétrie (miroir) afin que l’impression finale soit identique au projet.

Technique de la linogravure : la taille de la plaque de linoléum

Une fois le dessin terminé sur la plaque, le travail de la taille peut débuter. Cette étape demande une grande concentration et précision. Pas la peine de foncer tête en avant. Les formes découpées forment petit à petit la future gravure. Pas de place à l’erreur. La taille se fait à l’aide de gouges bien affutées et de différentes largeurs. J’utilise aussi le cutter pour le contour des différentes formes. C’est l’étape la plus importante dans la technique de la linogravure.

Encrage de la plaque de linoléum

Lorsque la gravure est terminée, la plaque de linoléum reçoit un encrage au rouleau encreur. L’encre doit être appliquée de façon uniforme en une couche mince. La quantité d’encre appliquée est très importante pour obtenir un résultat qualitatif. J’utilise une encre spécialement conçue pour la linogravure, elle est sans solvant. La propreté et la méthodologie est une obsession durant le processus de l’encrage. Je cache les parties de la plaque non encrées afin d’obtenir un blanc immaculé. Il faut éviter toutes taches d’encre sur la papier.

Impression de la linogravure

Cette étape permet de découvrir, enfin, le résultat de la gravure. Elle consiste à appliquer une feuille de papier sur la plaque de linoléum encrée et de presser le tout. La magie opère, l’encre est transférée de la plaque au papier. Le repérage est primordial, la plaque et le papier doivent être « calés » parfaitement pour que l’impression soit bien centrée sur le papier. L’impression se fait à l’aide d’une presse à taille douce, d’un tampon baren ou d’une cuillère. Le qualité du papier à toute son importance également, il peut être humidifié ou non selon le résultat escompté. J’utilise uniquement du papier Velin BFK Rives de chez Arches, papier d’édition haut de gamme. Le processus est à répéter pour chaque tirage. La gravure devra sécher complètement avant d’être manipulée et encadrée.

Bien comprendre ce qu’est une linogravure

Chaque tirage est donc unique. Etant donné que le procédé est artisanal, il est en effet impossible de reproduire deux fois le même tirage exactement. Et c’est bien là qu’est tout le charme de la gravure en général. Un petit point blanc ou noir peut se promener ici ou là, un aplat un peu neigeux, un bord plus ou moins net sont des exemples des variations qui peuvent survenir lors de l’impression.

Pour en savoir plus sur la technique de la linogravure.

Vous pouvez lire cet article qui vous donnera des informations sur la technique de la linogravure.